fechar
Demander une Démo
juin 13, 2023

Quels sont les différents types de fraudes en magasin ?

Ces dernières années, la presse a relayé de nombreuses fraudes commises dans les magasins. Employés et clients peuvent mettre en place de véritables escroqueries. Voici les principales et la manière dont l’intelligence artificielle permet de s’en prémunir.

Téléchargement

>> Infographie : les 6 techniques de vol les plus répandues en magasin

Quelques fraudes et arnaques identifiées dans les magasins

La plupart des fraudes sont liées au vol à l’étalage. Elles ont donc un impact direct sur la démarque inconnue.

Fraudes par les employés d’un magasin

Parmi les fraudes les plus courantes, il y a celle qui consiste à voler de la marchandise dans le magasin et notamment dans la réserve. Il peut s’agir de petits articles, mais la presse signale également des articles de plus grande valeur marchande, qui sont ensuite revendus au détail sur des sites célèbres de vente entre particuliers.

Une autre arnaque mise en œuvre est de gonfler le montant des cartes de fidélité. L’employé agit à son profit ou bien pour ses proches. Les cartes sont ensuite utilisées pour payer des articles dans le magasin ou bien dans un autre magasin de l’enseigne. Une variante de cette fraude consiste à utiliser des cartes cadeaux.

Parfois, c’est l’hôte ou l’hôtesse de caisse qui est complice de l’escroquerie, en bloquant les codes-barres des articles. Le client (un ami ou un membre de la famille) passe en caisse avec un caddie plein, mais seuls quelques articles sont véritablement scannés. Le client sort du magasin en ayant payé ses articles, mais pour quelques euros seulement.

Techniques de fraudes des clients dans un magasin

Pour ce qui concerne la clientèle, les techniques sont nombreuses et parfois très inventives. Ces différentes fraudes échappent souvent à la vidéosurveillance du magasin, car elles sont discrètes et réalisées avec habileté. Elles sont parfois indétectables sur les écrans de contrôle, même pour un œil exercé.

On peut signaler l’échange des étiquettes. Il suffit de remplacer l’étiquette d’un produit par celle d’un produit similaire, mais moins cher.

Il y a des personnes qui se procurent des sacs permettant de ne pas déclencher les portiques de sécurité. Les sacs peuvent aussi être à double fond : des articles y sont alors dissimulés. Parfois, ce sont les vêtements qui permettent de cacher des produits.

Comment lutter contre les vols avec une intelligence artificielle ?

L’installation de caméras de surveillance est indispensable si vous souhaitez aménager la sécurité de votre magasin et cela, quelle que soit la superficie de votre commerce. Toutefois, ce n’est pas suffisant, car il faut pouvoir contrôler les écrans durant toute la durée d’ouverture du magasin. Il est donc nécessaire de recruter du personnel de sécurité et être en mesure d’assurer sa rotation.

Pour répondre à ces problématiques, Veesion a développé une intelligence artificielle qui s’installe directement sur les caméras du magasin. En quoi cela peut-il aider les commerçants à se prémunir des escroqueries des employés ou des clients ? Eh bien, grâce à l’IA, il est possible de détecter les gestes et les comportements suspects. L’algorithme est entraîné à analyser tous les gestes des personnes présentes dans un magasin et à reconnaître ceux qui sont suspects.

Dès qu’un comportement étrange est identifié, une alerte vidéo est envoyée au responsable de la sécurité ou aux vigiles. Il est alors possible d’intervenir auprès de l’individu et de lui montrer les enregistrements. Le directeur de magasin peut convenir d’un accord avec l’individu : qu’il rende la marchandise ou qu’il la paye. Il peut aussi prendre la décision de porter plainte et, dans le cas d’un employé, de mettre en place une sanction disciplinaire, voire un licenciement.

L’IA est facile d’utilisation, elle ne nécessite pas d’acheter du matériel supplémentaire. Le directeur du magasin doit simplement s’assurer que les caméras sont disposées aux bons endroits (rayons, espaces de circulation, réserves). Mais attention, il y a une réglementation à respecter. Il est, par exemple, interdit de placer des caméras dans une cabine d’essayage. Il est possible de mettre une caméra sur un poste de caisse, mais elle doit respecter la vie privée du salarié.

D’une manière générale, il faut noter que l’IA développée par Veesion ne se fonde pas sur un algorithme de reconnaissance faciale. Elle ne cherche pas à identifier un individu ou à collecter des informations sur lui. Seuls les gestes sont analysés. Et c’est en cela qu’elle est capable de détecter les comportements liés aux fraudes dans les magasins.

Nouvelles liées

Découvrez ce que Veesion peut faire pour vous

Vous avez un ou plusieurs magasins ? Notre équipe revient vers vous dans les 48h.